L’Agriculture Biologique

L’agriculture BIOLOGIQUE, un avenir pour la Terre

LE PRINCIPE DE PRUDENCE – Un devoir pour tous

Toute la démarche de l’agriculture biologique est basée sur le fameux “principe de prudence”. Au nom de ce principe de prudence, on doit refuser de prendre des risques dont on ignore la portée et les conséquences à long terme.

LA TRANSPOSITION A L’AGRICULTURE – Les principes fondamentaux

Que ce soit en production végétale ou animale, l’agriculture biologique n’utilise aucun herbicide et aucun engrais, fongicide ou insecticide de synthèse. Et bien sûr aucun OGM !

EN BREF :

L’agriculture biologique : des sols sains pour des plantes saines et des aliments sains, un équilibre pour la Terre !!!

DES LABELS A PROFUSION

Pour mieux comprendre à quoi se réfèrent les multitudes de labels suisses et européens : Labelinfo donne des informations claires et précises. Sur ce site, il est également possible de comparer les informations par groupes de produits.


Pour nous, Bio Suisse est une référence des plus sérieuses.

 

Biodynamie

L’agriculture biodynamique possède de nombreux points communs avec l’agriculture biologique comme la non-utilisation de produits de synthèse lors des traitements contre les maladies. Par contre, en viticulture par exemple, le cuivre est utilisé à des doses limitées. Les causes de cette limitation sont simples, le cuivre étant un fongicide a un impact direct sur la microflore en détruisant les populations de champignons du sol. Pour limiter son utilisation, des tisanes et des décoctions de plantes comme la prêle, l’ortie ou l’osier sont incorporés aux bouillies de traitements. Les substances naturelles contenues dans ces plantes sont diffusées et assurent une protection contre le mildiou permettant l’usage du cuivre à des doses beaucoup plus faibles.

Le respect des rythmes de la journée, de l’année ainsi que du cycle lunaire sont primordial, les rythmes astraux sont également pris en compte. La réflexion à faire sur le cycle lunaire est simple à s’imaginer, la science a prouvé l’influence de la lune sur l’eau des mers et des océans avec les marées, les plantes sont constituées de 80 à 95% d’eau, elles subissent de la même façon que les marées l’influence de la lune. Par contre la sève réagit au cycle lunaire de telle façon que la sève a tendance à descendre lorsque la lune est dite descendante et à monter lorsque la lune est dite montante.

Bulletin N°12 septembre 2014
Télécharger

biodynamique

Share

Les commentaires sont clos.