Ecobilans de la tomate et du vin rouge

Une brochure sur les écobilans de la tomate et du vin rouge

Par ses choix quotidiens, la consommatrice ou le consommateur peut agir dans le sens du développement durable… ou non ! Exemple concret avec l’achat d’une tomate. Choisir la tomate genevoise – cultivée en pleine terre ou hors sol – est plus favorable à l’environnement que choisir la tomate marocaine. De même, privilégier un vin rouge de Genève plutôt qu’une bouteille du Chili ou d’Espagne représente une fois et demi moins d’atteintes à l’écosystème. La brochure “Produits d’ici et d’ailleurs… Le meilleur choix”, édité par la Direction générale de l’agriculture du canton de Genève et réalisé par l’Agence d’information agricole romande (AGIR), présente la synthèse des résultats d’une étude approfondie des écobilans de ces deux produits.

Cette brochure est gratuite. Elle est disponible auprès de AGIR, CP 128, 1000 Lausanne 6,
fax 021 613 11 30,
e-mail info@agirinfo.com.

Share

Les commentaires sont clos.