Lutte biologique et Prix Nobel

La lutte biologique a été couronnée par le Prix Nobel alternatif

Herren_2Après le Prix mondial de l’alimentation, le Prix Nobel alternatif: Il est considéré comme un pionnier de la lutte biologique contre les ravageurs. Notamment. L’entomologiste, agronome et expert du développement Hans Rudolf Herren est suisse et a déjà fait souvent parler de lui. Il est le premier Suisse à recevoir le «Right Livelihood Award», c.-à-d. le Prix Nobel alternatif. Ce prix a été attribué cette année à des femmes et à des hommes dont l’action contribue à la sécurité de la vie humaine. Herren est couronné pour son expertise scientifique et son travail pratique révolutionnaire avec lequel il a selon le jury préparé la voie de la «sécurité alimentaire mondiale sur la base d’une agriculture saine et durable». Il se réfère à un programme de dix ans avec lequel Herren a combattu avec succès dans les années huitante la cochenille farineuse qui menaçait gravement les cultures de manioc, cet aliment de base si important pour l’Afrique. Cette action aurait permis de sauver 20 millions de personnes. Herren avait déjà reçu le Prix mondial de l’alimentation en 1995 pour son travail, et il avait utilisé l’argent du prix pour créer l’organisation d’utilité publique Biovision, qui s’engage infatigablement depuis quinze ans pour la mise en place en Afrique d’une agriculture durable et d’une lutte biologique contre les parasites.

Source : Bio Suisse et bioactualités

Share

Les commentaires sont clos.