Randonnée à la cabane Bietschhornhütte

La nature sauvage du Lötschental

Suite à la parution de l’article « une expérience en cabane dans la vallée magique » du bulletin d’information BioConsommActeurs 2/2017, nous avons eu très envie de découvrir en famille cette région. C’est aussi l’occasion de retrouver la charmante et dynamique famille Roulet qui gardienne désormais cette cabane. Auparavant, ils tenaient la cabane d’Ayroz au-dessus de Conthey et avait réussi le pari fou de faire certifier en bio la 1ère cabane de Suisse. Toujours attentifs aux bons produits bio et locaux dans la mesure du possible, ils ont également fait les démarches auprès de Bio Suisse pour faire certifier en bio cette cabane historique et pleine de charme du Lötschental.

Arrivés au parking du village de Ried par une belle journée d’été ensoleillée, nous voilà fin prêt à marcher et à gravir les plus de 1’100 mètres de dénivelé positif pour atteindre en fin d’après-midi cette cabane haut perchée à 2565 mètres d’altitude. C’est un lieu qui se mérite et où vous retrouverez uniquement des randonneurs, car il n’existe pas de télécabines ou d’autres moyens de transport pour y accéder.

 

Vallée magique du Lötschental

Après avoir traversé la rivière Lonza, nous voilà sur un joli sentier de randonnée qui serpente et qui grimpe au milieu de la forêt. L’endroit est calme, reposant, sauvage et nous offre même en chemin des myrtilles dont nous nous régalons. Plus nous montons, plus les arbres se font rares pour laisser la place à un décor de haute montagne. Nous croisons quelques randonneurs qui redescendent dans la vallée. Soudain peu avant d’arriver à la cabane, le ciel devient menaçant et c’est l’averse qui commence. En montagne, il faut toujours être bien équipé et prêt à affronter une météo changeante.

Comme une récompense, après tous nos efforts, voici que dans un ultime contour, nous apercevons enfin la cabane isolée et adossée à la montagne. Un refuge simple, douillet et bienvenu pour se restaurer et passer la nuit. Judith Roulet, la gardienne des lieux, nous guette et nous accueille très chaleureusement pour nous faire découvrir les lieux de vie de cette très jolie et historique cabane d’une capacité de 22 places. On se retrouve très vite devant une excellente bière blanche artisanale de la région au goût inimitable et une délicieuse tranche de gâteau fait maison.

La cabane au pied du Bietschhorn

Quel challenge et quel engagement fort de proposer à cette altitude, de délicieuses spécialités de la région et une cuisine bio faite maison ! Ils mettent un point d’honneur à proposer des  produits bio, régionaux et privilégient les petits producteurs du Haut-Valais. Bravo aux gardiens et à ceux qui les secondent pour leur belle façon d’accueillir leurs hôtes ! A table, au souper, nous nous retrouvons à partager joyeusement les plats avec d’autres randonneurs bien aguerris. En tant que randonneur du dimanche, nous sommes impressionnés par ce que d’autres entreprennent et notamment un guide et son client qui vont gravir le Bietschhorn au petit matin (levé à 2h00).

La terrasse avec vue de la cabane

Après une bonne nuit calme dans notre dortoir, quel plaisir le matin au réveil de se rafraîchir le visage à l’eau glacée de la fontaine. Ensuite, rien de tel qu’une petite pause pour admirer le calme et la vue panoramique ! Après un excellent et copieux petit-déjeuner et quelques bons échanges avec Judith et Yann Roulet, voici venu le temps de redescendre dans la vallée. En retrouvant avec délice la forêt, ses fourmilières, ses fleurs sauvages et son écosystème, nous avons la chance de trouver de magnifiques chanterelles cachées sous la mousse. Celles-ci nous feront un délicieux risotto dès notre retour à la maison.

Tout randonneur débutant, en bonne santé, bien chaussé et bien équipé peut sans problème entreprendre cette course de montagne avec un chemin bien praticable et très bien balisé. Il faut juste prendre son temps, faire des haltes pour reprendre son souffle et profiter d’admirer la vue. Quant aux randonneurs confirmés, ils pourront sans soucis faire l’aller et retour le même jour.

Rédaction : Anne Pécoud-Girardet
Crédit photographique : Claude-Yvan Pécoud

Infos pratiques pour celles et ceux motivés à découvrir cette cabane :

Accès en voiture depuis le Bas-Valais par l’A9 jusqu’à Sierre, puis la route cantonale jusqu’à Steg. Il faut ensuite prendre la direction du Lötschental. Parking à Wiler, Ried et Blatten.

Accès en train CFF jusqu’à Gampel-Steg puis car postal direct jusqu’à Wiler, Ried ou Blatten.

Contact :

Bietschhornhütte AACB 3918 Wiler
+41 (0) 27 510 22 55

http://bietschhornhuette.ch/fr/die-bietschhornhuette/

 

Gardien :

Yann Roulet – Sportplatzweg 34 – 3904 Naters (079 609 11 89)

Cabane ouverte de mi-juin à début octobre 7/7

Share

Les commentaires sont clos.